Définition du bobinage d’une pompe ou d’un moteur électrique.

Le bobinage d’un moteur électrique ou d’une pompe est l’enroulement des fils de cuivre qui permettent la connexion des différents composants électriques du moteurs.

La réparation du bobinage d’un moteur électrique demande la capacité de comprendre le calcul de puissance comme pour les moteurs asynchrones tri rotor et à bagues ou les moteurs à courant continu.

En cas de doute il faut demander à un professionnel de l’électromécanique de vous conseiller ou de vous aider au diagnostic d’une panne moteur.

Pourquoi refaire le bobinage d’un moteur électrique ?

Les pannes du bobinage électrique d’un moteur ou d’une pompe sont d’origines diverses. La plupart du temps, les pannes électriques sont liées à l’âge et l’intensité d’utilisation des moteurs. Avec le temps, l’isolation du bobinage s’épuise jusqu’à créé un arc entre les bobines ou avec le corps du moteur. La qualité du bobinage peut aussi être un facteur. Dans certains cas, des défauts mécaniques peuvent apparaitre, à cause de défaut d’alignement ou des frottements de stator.

Qu’est-ce que le bobinage ?

Le bobinage est une opération qui fait parties des nombreuses opérations de maintenance d’une pompe ou d’un moteur électrique. Il s’agit d’une intervention assez spécifique qui demande un savoir faire important et une expertise unique.

Le bobinage est effectué par des techniciens qualifiés et expérimentés. La finalité d’un bobinage c’est d’obtenir un retour aux paramètres d’origines et un meilleur rendement en changeant les anciens fils de cuivre par des fils de cuivre neufs.

Les étapes du bobinage.

Le bobinage d’un moteur électrique s’effectue en plusieurs phases. D’abord, il y a l’étape de la coupe du chignon. Après, vient la phase de débobinage qui consiste à mettre le moteur dans un four à débobiner. Le moteur est placé dans un four afin de bruler le bobinage existant et de réduire la résistance à l’arrachage du cuivre. Cette étape très importante permet aux techniciens de retirer plus facilement les fils de cuivre usés ou abîmés. Ensuite, il faut procéder au nettoyage du moteur avant de passer à l’étape du vernissage, phase qui consiste en un passage de couche de vernis par différents procédés. L’étuvage qui consiste à placer le moteur dans une étuve à une température de 170°C pendant plusieurs heures, est la phase suivante. Une fois cette étape achevée, le technicien procède au rebobinage et procède à l’assemblage des différents composants mécaniques : roulements, flasques, etc…

Des essais sont ensuite réalisés afin de vérifier que l’appareil rénové fonctionne parfaitement tant au niveau électrique qu’au niveau mécanique.

Le métier de bobinier.

En fabrication ou en réparation, le bobinier ou la bobinière réalise à l’unité ou en série, toutes sortes de bobinages nécessaires au fonctionnement des appareils électriques tournants (moteur, alternateur, générateur..) ou statiques (transformateur…). Il travaille dans les entreprises de production et de réparation de matériels électriques et dans les services entretien de certaines entreprises industrielles de construction électrique.

En savoir plus

CQP Electrobobinier(ère) fabricant.

L’électrobobinier fabricant réalise la fabrication de bobinages dans le domaine des machines tournantes et/ou des produits bobinés statiques. Outre la partie bobinage (cœur de son activité), il (elle) effectue l’ensemble des opérations d’isolation, d’insertion, de mise en forme et de connexion des éléments bobinés.

Maintenance et bobinage

Moteurs électriques.

Distribution et SAV

Pompes et réseaux de vide.

Analyse vibratoire

Équilibrage sur banc.

Analyse vibratoire

Prédictive sur site.

Maintenance et bobinage

Moteurs électriques.

Distribution et SAV

Pompes et réseaux de vide.

Analyse vibratoire

Équilibrage sur banc.

Analyse vibratoire

Prédictive sur site.